Si la loi Bourquin vous permet de résilier facilement et rapidement votre contrat d’assurance de prêt, votre nouveau contrat devra toutefois présenter un niveau de garanties équivalent. Voici les points à scruter en priorité lorsque vous comparerez plusieurs assurances emprunteur.

1. Assurance emprunteur : quelles sont les garanties proposées ?

Dans tout contrat d’assurance de prêt, vous trouverez des garanties « de base ». Leur présence est obligatoire. Il s’agit de l’assurance « décès » et de l’assurance « invalidité ». Cette dernière vient - sous conditions - prendre le relais si vous n’êtes plus en capacité de travailler. Traditionnellement, on dénombre quatre paliers d’incapacité :
  • Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA)
  • Invalidité Permanente (IPT)
  • Invalidité Permanente Partielle (IPP)
  • Incapacité Temporaire Partielle (ITT).
Certains contrats d’assurance emprunteur proposent également des garanties facultatives, comme la garantie « perte d’emploi », « perte de ressources » ou encore « protection revente », par exemple.

2. Sachez évaluer les garanties entre elles

Les lois Lagarde et Bourquin permettent respectivement de choisir librement l’assurance qui garantit votre prêt immobilier et de résilier votre contrat tous les ans. Pour autant, le grand nombre d’assurances disponibles sur le marché risque de compliquer votre quête du contrat le mieux adapté à votre profil. No stress, un courtier en assurances pourra vous y aider. Quoi qu’il en soit, voici quelques éléments qui devront retenir votre attention et vous permettre d’y voir plus clair :
  • les exclusions de garantie (liées à votre état de santé ou au sport que vous pratiquez)
  • le délai de carence (période durant laquelle vous n’êtes pas encore couvert)
  • le délai de franchise (laps de temps devant s’écouler avant que l’assureur ne rembourse vos mensualités)
  • les modalités de prise en charge (forfaitaire ou indemnitaire)
  • l’âge jusqu’auquel vous pouvez invoquer le bénéfice des garanties
  • les tarifs (selon qu’ils sont fixes ou susceptibles d’évoluer), etc.
Pour vous aider à évaluer le niveau de garanties proposé par un contrat d’assurance emprunteur, vous pouvez également vous référer à la fiche standardisée d’information que la banque ayant financé votre achat immobilier vous aura remis. La liste de critères qui y figure vous indiquera le seuil minimum de garanties en dessous duquel vous ne devrez pas tomber. À défaut, votre banque serait en droit de refuser toute délégation/résiliation d’assurance qu’elle jugerait insuffisante en termes de niveau de couverture…
>  Voir toutes mes News